Et pendant ce temps, le gouvernement allemand augmente les salaires des fonctionnaires de 7,5 % …

Alors que les mesures prises à l’encontre des fonctionnaires français ne sont qu’une suite de décisions défavorables (gel du point d’indice, augmentation de la CSG, rétablissement du jour de carence et bientôt suppression d’un jour férié dont seront victimes tous les salariés et donc les fonctionnaires), le gouvernement allemand vient de décider d’accorder aux fonctionnaires allemands une revalorisation de leurs salaires de 7,5 %.

Nos dirigeants français, dont l’entêtement dans leur erreur est diabolique, « Errare humanum est, perseverare diabolicum » continuent de refuser d’entendre la colère qui monte dans les rangs de ses serviteurs, dont les cadres, qui supportent de moins en moins d’être stigmatisés et désignés comme responsables de l’endettement public alors qu’ils vivent – les agents des douanes en savent quelque chose- au rythme de restructurations et d’efforts pour se réformer, depuis de nombreuses années.

Quand il s’agit de réformer, de restructurer, de réorganiser et de supprimer des fonctionnaires, nos décideurs savent toujours comparer l’état de la France avec celui de nos voisins européens, et notamment l’Allemagne dont le modèle économique est si souvent vanté.

Alors pour une fois, dans la mesure où, en France aussi, la reprise économique se dessine et les indicateurs comme la croissance et la baisse du déficit public repassent au vert, il serait temps de s’inspirer du pragmatisme allemand et d’envoyer un message positif aux agents de l’État en ouvrant une négociation salariale qui ne soit pas un nouveau marché de dupes …

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.