RIFIFI au SNDJ

Du Rififi au SNDJ

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur RIFIFI au SNDJ

revalorisation des astreintes de commandement et opérationnelles

L’arrêté du 20 juillet 2016 revalorise les astreintes de commandement et opérationnelles de la douane.

Les montants de la rémunération forfaitaire des astreintes effectuées, pour une semaine complète continue composée de cinq jours, ouvrés ou fériés, et d’un week-end, sont désormais fixés comme suit:

« – pour les responsables de service désignés d’astreinte de commandement: 148,57 € pour les services les plus contraignants définis par le directeur en charge du service et 143,08 € pour les autres services;

« – pour les autres agents désignés d’astreinte opérationnelle: 112,26 € pour les services les plus contraignants définis par le directeur en charge du service et 108,60 € pour les autres services;

« – pour tous les agents de la DNRED et du SNDJ: 137,11 €.». Art. 3. – Le présent arrêté, qui prend effet au 1er janvier 2017.

CGC-Douanes constate avec satisfaction que cette revendication légitime a été entendue et concrétisée. Elle regrette cependant que l’entrée en application soit si tardive (1er janvier 2017).

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur revalorisation des astreintes de commandement et opérationnelles

Témoignage de soutien

C’est dans le cadre festif du feu d’artifice du 14 juillet à Nice que la France a été lourdement meurtrie.

CFE CGC Douanes dénonce cette barbarie qui a fait perdre la vie à 84 hommes, femmes et enfants et a fait plus d’une centaine de blessés.

Nos pensées accompagnent les familles, les proches et les témoins.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Témoignage de soutien

Télétravail : un premier GT depuis le décret d’application

Nous vous invitons à lire l’article  GT télétravail relatif au premier GT qui concerne le futur décret d’application  sur  le télétravail au sein des ministères économique et financier.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Télétravail : un premier GT depuis le décret d’application

Rencontres avec la sous-direction A

Le 14 mai dernier, une délégation de 5 représentants CGC douanes (administrateur, DSD2, IP1 et IR3) a rencontré la sous-directrice A et la chef du bureau A/1 récemment nommés. Cette première audience a permis de présenter le syndicat des cadres en retraçant l’historique, les résultats et le nombre de sièges obtenus. Elle a été l’occasion de faire connaître les principales revendications de CGC-Douanes (en matière de carrière courte/carrière longue, télétravail….) et de faire le point sur différents sujets d’actualités (élections partielles locales à venir dans 3 DI, mise en place des RI, interrogations de la sous-direction A sur l’absence de sous-direction « métier » en douane, de charte de mobilité, de conseiller mobilité-carrière, sur les futurs adjoints aux DI…).

Cette première rencontre très importante a été suivie le 24 mai dernier d’une audience avec le bureau A/2. Réunis à la demande de la CGC-Douanes, 3 représentants (administrateur, DSD2, IP1) de notre syndicat ont profité de l’occasion pour proposer différentes pistes d’évolution de la gestion de la catégorie A.

Parmi les points principaux développés, on peut souligner :

-le manque de lisibilité des carrières depuis plusieurs années du fait d’une période de transition (création du statut d’administrateur, fin des carrières comptables, allongement de la carrière, PSD et concentration des structures….) ;

– différentes propositions pour la carrière courte (épreuves professionnelles, possibilités offertes aux IR3 de se présenter à la sélection, maintenir la possibilité de muter au bout de seulement deux années pour le premier poste d’IP2, donner davantage de visibilité pour la mobilité (seule ou conjointe), entretiens de carrière plus réguliers, entretiens d’évaluation plus spécialisés sur le management et les aptitudes attendues d’un chef de service, révision des règles de promotion (sur place) des DSD2 et des DSD1 (tenir compte des années d’IP et pas seulement de DSD), ouvrir à 5 ans l’accès au grade de DPSD, repyramidage de postes à forts enjeux en administrateurs, meilleure rotation des administrateurs…)

– différentes propositions sur la carrière longue : valoriser davantage les fonctions et le parcours des inspecteurs concours, revaloriser les fonctions de chef de service et les parcours des IR « managers », aligner les règles de mobilité pour les chefs de service (LA d’inspecteurs, IR), compenser la perte des débouchés comptables par une amélioration indemnitaire sur la carrière, augmentation du nombre de postes de CSC (forts enjeux managériaux).

Enfin, CGC -Douanes a réaffirmé son attachement aux règles de gestion actuelles différenciant les postes discrétionnaires et les postes à profil (prise en compte de l’ancienneté) en estimant que cette différenciation permet d’assurer une mobilité à tous. Elle n’est donc pas favorable à un renforcement du « profilage » sur tous les types de postes.

Par contre, elle serait favorable à ce que de nouvelles formes de CAPC soient expérimentées (une seule CAP pour les « partants » et les « arrivants » dans un poste permettrait d’éviter des périodes de vacances et le recours aux Paris Spé), ce dispositif étant cependant complexe à mettre en oeuvre.

Pour toute demande d’information complémentaire, CGC-Douanes se tient à votre disposition.

 

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Rencontres avec la sous-direction A